U.N.C.L
veuillez changer vos mots de passe
régulièrement pour votre sécurité
ainsi que pour la sécurité de ce forum
Le blog de la CATAC
 
Le Blog de la CATAC
 
Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de U.N.C.L sur votre site de social bookmarking

Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Galerie



L’esprit du No Kill et ses à-côtés,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’esprit du No Kill et ses à-côtés,

Message  Christophe Courtois le Sam 7 Juil - 17:31

L’esprit du No Kill et ses à-côtés,
.par Christophe Babec, lundi 2 juillet 2012, 13:37 ·.




Le catches and release, appelé NO Kill en France, est un principe dans la pêche de la carpe, consistant à relâcher le poisson là, ou on l’a attrapé.


Cet état d’esprit , révélant une certaine noblesse , en même temps qu’une forme d’éthique, est tout à l’honneur des Anglais, qui ont su le faire partager à la majorité des pêcheurs de carpes Français, et même si certains pêcheurs Français le pratiquaient autrefois, ils étaient rares,





On ne peut que remercier nos amis d’outre-Manche d’avoir inversé la tendance, et inculqué l’esprit du «No Kill » en France





Là où le bât blesse, c’est lorsque nous relâchons des poissons dans un lieu d’où ils ne sont pas originaire, par exemple, des poissons, généralement d’un poids conséquent, prélevés en rivières ou en grands lacs, pour être introduits dans des plans d’eau ne dépassant parfois pas 5 ou 10 hectares, ou bien évidement ils sont en surnombres.





Ces plans d’eau privés ( privates lakes) sont en grands nombres en France, et généralement très prisés par une clientèles Anglaise et/ou parfois Hollandaise, ce qui n’exclut pas de nombreux Français parmi les clients.








Je me demandais jusqu’à récemment, pourquoi un tel engouement pour des plans d’eau privés avec tout le confort, gazon tondu sur les bords de l’eau, places marquées, douches, toilettes, enfin presque tout le confort, mais hélas aussi, des poissons répertoriés ?





Alors que le domaine dit « public » rivières, lacs grands étangs, ne trouve pas souvent grâce aux yeux de la clientèle précitée.








En parlant avec un ami « Anglais » qui comble de l’intégration, fait partie d’une AAPPMA, Lotoise, prouvant là, une éthique plus qu’irréprochable, que bien des pêcheurs Français pourraient (devraient même) prendre en exemple, celui-ci, m’expliqua que c’était tout simplement une affaire d’habitudes, les pêcheurs Anglais ayant l’habitude de pêcher des plans d’eau privés en Angleterre, car c’est ainsi au pays de sa gracieuse majesté, ou les plans d’eau sont presque tous « privés »


Très peu d’Anglais pêchent en rivière en Angleterre, il est normal, qu’il en soit de même en France.





La première réflexion qui me vint à l’esprit fut la suivante : N’aurions-nous pas, nous Français, le devoir de leur faire découvrir la noblesse, du domaine public Français, tout comme eux, nous ont fait découvrir le catches en release ?





Nous leurs ferions économiser le prix , parfois prohibitif, d’une semaine de pêche souvent sans saveur, dans un endroit clos, avec des poissons répertoriés, pour leur faire découvrir les joies d’une vraie pêche de poissons sauvages, plus combatifs, ayant une autre valeur halieutique, que ceux des plans d’eau privés qui sont relativement faciles, et n’offre finalement que peu de mérite pour leur capture ?











Ami pêcheurs (Anglais) venez découvrir nos rivières, et l’esprit sauvage qui va avec.





The Spirit of "No Kill" and its implications.


(Or an open letter to British carp anglers.)











The practice of catch and release (which we refer to as "No Kill" in France) is a basic principal in carp fishing today, consisting of the release of fish where we catch them.


This noble and ethical approach to fishing is something for which we the French must thank our British counterparts, who have shared and spread this attitude to the vast majority of French carp anglers over the years. Even if some French anglers in the past released their captures, it was far from the common! However, now thanks to our friends on the other side of the channel, the situation has been reversed and the spirit of "No Kill" has been adopted with enthusiasm by the French.


Where it hurts us though, is when we release fish is into waters other than those where they were originally caught. It is often the case that generally larger carp are taken from our magnificent rivers and large public lakes, to be stocked into small still waters, which are all too often ridiculously overstocked.


These lakes are nearly always privately run affairs and these days a great number have sprung up all over France and are very much sought after by British, Dutch and even a smaller number of French paying clients.





Until recently I asked myself, why is there such a fad for private lakes with all the comforts, (lawned and numbered swims, with showers, toilets etc.) filled with well-known and documented fish?

Why should this be so when the hugely rich and often truly wild public waters (which are free to fish) here are largely ignored and rest undiscovered by our foreign angling friends?





Having spoken recently with an English friend, integrated in an AAPPMA (Association Agrée de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques similar to Agreed Association of Fishing and Aquatic system Protection ) in the Lot, a proof of irreproachable fishing ethics, that many French fishermen could (even should) take example from. He explained that much of the reason is simply a question of habit, British carp anglers being used to fishing in private lakes, because in the land of her gracious majesty, nearly all of the lakes are run privately on a pay to fish basis.





With few of Britain’s carp anglers fishing the rivers in the UK, it seems to me normal, that they do the same in France.




The first thought though, that came into my head was the following. Shouldn't we the French, have the duty of welcoming those that helped us discover the philosophy of catch and release, to discover the rich diversity of our public waters.





We could save them on the price (often prohibitive) of a week’s fishing in a small fenced off area with little charm, to fish for well-known and repeatedly captured carp and they could discover the joys of real fishing for wild and hard fighting fish, with a different value to those in the relatively "easy" private lakes, whose capture offer, at the end of the day, but a fraction of the sporting merit.





British carp angling friends, come and discover our rivers and other wild waters and the spirit of the wild that goes with them.

avatar
Christophe Courtois
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 4347
Points : 8402
Date d'inscription : 22/11/2011
Age : 43
Localisation : Loire Atlantique

http://www.carpouest.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum