U.N.C.L
veuillez changer vos mots de passe
régulièrement pour votre sécurité
ainsi que pour la sécurité de ce forum
Le blog de la CATAC
 
Le Blog de la CATAC
 
Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de U.N.C.L sur votre site de social bookmarking

Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Galerie



Les alevinages et les perturbations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les alevinages et les perturbations

Message  Invité le Jeu 9 Fév - 12:13

Les alevinages :

Sur les zones où une AAPPMA a négocié le droit de pêche avec le propriétaire riverain, l’AAPPMA réalise dans la plupart des cas des repeuplements en poissons, appelé parfois abusivement alevinage. En effet, le plus souvent les repeuplements sont réalisés en géniteurs, en soutien à des peuplements installés dont la reproduction naturelle n’est pas assez efficace.
D’autres poissons sont également déversés dans un objectif purement halieutique, en soutien de population à la pression de pêche ou dans le but de contenter une certaine catégorie de pêcheurs. C’est notamment le cas de la Truite arc-en-ciel, qui théoriquement ne dispose que de très peu de sites d’accueil naturel.

Les perturbations

L’analyse des peuplements piscicoles montre des perturbations importantes dans leur structure avec une prédominance des espèces les plus polluo-résistantes (moins sensibles à la dégradation des milieux aquatiques) et une dérive typologique marquée en faveur du peuplement d’eau calme.

Les peuplements montrent très souvent une modification majeure de l’équilibre proie/prédateur avec un déficit marqué des espèces carnassières. Cette situation indique donc une perturbation profonde dans le fonctionnement de ces peuplements qu’il convient de mettre en relation avec les nombreux facteurs limitants qui pèsent sur les cours d’eau du département. L’Indice Poisson Rivière (IPR), sur les stations d’inventaire où il a pu être calculé, renforce ce constat avec des classes de qualité allant du médiocre à très mauvais.

Les facteurs limitant la bonne fonctionnalité des peuplements piscicoles associés aux cours d’eau de Loire-Atlantique sont principalement d’origine anthropique :
apports en matières toxiques, organiques (rejets, pollutions diffuses)
augmentation de la température de l’eau (modification des régimes de crues/étiage, aménagements hydrauliques, ouvrages, rejets)
régression des habitats (urbanisation, aménagements sur cours d’eau)
augmentation des pressions sur le milieu (navigation, loisirs, prélèvements)

Les perturbations engendrées sont de deux ordres : altération de la qualité de l’eau et altération de la qualité morphologique des bassins versants et des cours d’eau.

Elles peuvent prendre différentes formes :

Dérive typologique des peuplements avec prédominance d’espèces polluo-résistantes et d’espèces exotiques
Envasement des cours d’eau
Accéleration des débits de crues
Assèchement marqué des étiages
Proliférations d’organismes aquatiques (cyanobactéries, végétaux aquatiques etc.)


Actuellement de nombreux programmes d’actions, menés par les collectivités, l’état, les PNR sont en cours pour retrouver une qualité de l’eau et des mileiux correcte. Mais de nombreux efforts restent à poursuivre.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum