U.N.C.L
veuillez changer vos mots de passe
régulièrement pour votre sécurité
ainsi que pour la sécurité de ce forum
Le blog de la CATAC
 
Le Blog de la CATAC
 
Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de U.N.C.L sur votre site de social bookmarking

Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Galerie



AAPPMA de Saône et Loire (71) : Le réseau hydrographique de Saône-et-Loire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AAPPMA de Saône et Loire (71) : Le réseau hydrographique de Saône-et-Loire

Message  Invité le Jeu 19 Jan - 7:04

Les types de pêche envisageable en Saône-et-Loire

Pêche des salmonidés

Hormis quelques petites rivières descendant des monts du mâconnais et du Morvan, la Saône-et-Loire ne dispose pas d'un grand nombre de parcours de 1ère catégorie. Ces derniers méritent toutefois le détour, surtout dans l'autunois-Morvan où des rivières comme la Celle, la Canche, le Méchet et le Ternin abritent de belles populations de truites sauvages à rechercher aux appâts naturels dans des paysages naturels magnifiques. Celles-ci se jettent dans l'Arroux qui, dans le secteur d'Etang/Arroux et malgré son classement en 2ème catégorie, abrite une belle population de fario de taille moyenne assez élevée (30 à 40 cm) à pêcher au vairon mort manié, les plus gros spécimens pouvant dépasser 60 cm ! Large d'une quarantaine de mètres, l'Arroux se prête également bien à la pêche à la mouche (palmer, gros sedges roux.).

Au sud du département, l'amont de la Grosne dans le Clunysois, ainsi que le Sornin, le Mussy, le Botoret et le ru de Bezo dans le Brionnais réservent quelques belles surprises aux amateurs de pêche au toc et d'ultra léger. Ces rivières abritent de belles populations dont les effectifs sont encore important. Les truites restent de taille modeste car nous sommes sur terrain granitique et la croissance est faible

Pêche des carnassiers

Mordus du manié, du vif ou du leurre souple attention ! la Saône-et-Loire est sans doute l'un des meilleurs départements français pour la pêche des carnassiers. C'est ici, dans la Saône et la Seille, qu'a débuté l'épopée du silure voici une quinzaine d'année, faisant de Mâcon la "Mecque" française du silure avec des prises régulières de poissons de plus de 2 mètres ! Même si leur densité est moindre, les gros "glanes" sont toujours présents et, d'après les spécialistes locaux, des poissons de 3 mètres et près de 100 kg hantent les fosses !!!
Autrefois en densité exceptionnelle sur la Saône, la Loire, la Seille, le Doubs, l'Arroux et la Grosne, le brochet a vu ses frayères drainées et remplacées par du maïs. Ses postes de chasse privilégiés que sont les hauts fonds ont été détruit lors des draguages. A défaut du nombre, la taille moyenne des "becs" capturés est assez élevée (70 à 80 cm), avec encore de beaux poissons de plus du mètre sur la Saône et le Doubs. Côté plans d'eau, le barrage de la Sorme (360 ha), vers le Creusot, est très connu pour ses brochets énormes (record à plus d'1,30 mètre et 20 kg !!!) et fournit chaque année plus d'une centaine de poissons dépassant le mètre. Idem pour le très sauvage barrage du "Pont du Roy" (70 ha), près d'Epinac. Sinon, tous les autres plans d'eau du bassin minier renferment de belles populations de brochets, avec un petit plus pour Torcy et Montaubry.
Le sandre est également bien représenté, principalement dans la Loire, la Seille, la Saône et le Doubs, avec la prise régulière de poissons dépassant les 10 kg dans ces deux dernières. Sur la Saône, les "darses" de Chalon et Mâcon sont très réputés. N'oublions pas le canal du Centre qui abrite de belles colonies de sandres d'un poids moyen de 2 à 3 kg à rechercher à la tirette sur des montages fins, ainsi que les lacs de Torcy, de la Sorme et du Pont-du-Roi. La perche est également bien représentée dans les eaux du département, avec un petit plus pour les étangs du bassin minier et l'Arconce. Enfin, les reculées de la Seille et, à un moindre niveau, de la Saône, abritent de jolies colonies de black-bass dont les plus gros spécimens peuvent atteindre et. dépasser 2 kg !

Pêche de la carpe

La Bourgogne est une grande région de pêche à la carpe, et la Saône-et-Loire ne déroge pas à la règle. Outre les grandes rivières comme la Saône, la Loire, la Seille et le Doubs qui abritent des quantités exceptionnelles de carpes de belle taille très peu pêchées (40 lbs et plus pour les plus grosses !), les nombreux étangs du département sont tout aussi bien pourvus. Bien que l'amorçage y soit réglementé (c'est une réserve d'eau potable), le barrage de la Sorme (360 ha) mérite à lui seul le détour pour la taille de ses poissons (30 à 40 lbs). On peut aussi citer les grands plans d'eau du bassin minier (Torcy, le Breuil, Montaubry, Berthaud), le plan d'eau du Breuil à Bourbon-Lancy, l'étang de Brandon (45 ha) et tous les petits étangs de la Bresse. Souvent ignoré, le canal du Centre abrite également d'importantes quantités de carpes avec, bien souvent, des poissons dépassant les 20 lbs.
Concernant les secteurs ouverts à la pêche de nuit, la Saône-et-Loire ne dispose que de 3 parcours: 2 sur la Saône (Chalon et Mâcon), et 1 sur la Seille à Louhans.
Enfin, pour conclure ce panorama "carpistique", n'oublions pas l'étang de Bousson (42 ha). Site phare du projet de "pôle pêche" de la communauté de communes "Beuvray - val d'Arroux", il est situé dans le cadre magnifique des monts du Morvan. Poissons records (carpes de 20 à 30 kg, amours.), beauté des lieux, réglementation spécifique, hébergement et restauration de qualité devraient sans aucun doute faire de Bousson l'un des hauts lieux européen de la pêche à la carpe.

Pêche des poissons blancs

Si la Saône-et-Loire compte en son sein de nombreux champions de pêche au coup, et accueille régulièrement des épreuves prestigieuses, ce n'est pas un hasard: le département offre une infinité de lieux où pratiquer votre passion. Du calme des grandes rivières (Saône, Doubs, Seille) ou du canal du Centre, en passant par la multitude d'étangs et de petites rivières, sans oublier la Loire, l'Arroux, l'Arconce ou la Grosne, vous n'aurez que l'embarras du choix pour jeter votre ligne ! Il en va de même pour les poissons: goujons, ablettes, gardons, brèmes et tanches constituant l'essentiel des prises.
Côté techniques, outre l'anglaise (waggler, feeder, swing tip) idéale sur la Saône et le Doubs, la pêche itinérante à l'aide d'une canne de 3 à 4 mètres sur les petites rivières est toujours très productive. Un "fifise", un ver de berge ou, mieux encore, une "petite bête", vous rapportera des bourriches de poids. Il en va de même pour la pêche " à la jambière", en été, qui permet de réaliser de magnifiques pêches de goujons.
A noter aussi que nombre de plans d'eau du département sont aménagés pour les pêcheurs, au premier desquels l'étang des Baudurettes à Thil / Arroux (6 ha) qui dispose de plusieurs pontons et d'un vaste poste réservé aux personnes à mobilités réduites

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum